Danser une nouvelle histoire: je suis femme.

Photo de ? (si vous savez, écrivez moi, merci 🙂 ). Citation de Rumi: « Laisse toi devenir une poésie vivante ».

Depuis le temps que j’en rêvais ça y est, cette année je me lance dans la danse orientale !!! Premier cours en début de semaine, petit groupe de femmes de différents âges, prof douce et dynamique à la fois, musique superbe ! Génial ! Je remue des fesses, des hanches et du buste avec plus ou moins d’assurance et souvent avec l’impression d’être tendue comme un string. Mais je suis heureuse d’être là et je m’amuse de mes maladresses. J’admire la prof, si belle, gracieuse et sensuelle dans cette danse si féminine…

Et puis soudain, une grosse vague d’émotions me prend et je me mords les lèvres pour retenir les larmes qui pointent déjà et ravaler la boule dans ma gorge. Moi aussi je veux pouvoir exprimer ma beauté et ma sensualité avec autant de grâce, de confiance et de simplicité, mais une peur profonde me retient. Des souvenirs qui m’ont glacée, vécus ou témoin, de mains baladeuses, de sifflements honteux, de commentaires obscènes et autres insultes, de regards salaces, et je ne parle même pas de l’image de la femme et de son corps véhiculée par les pubs, les films, les magazines etc. J’ai vite appris que dans cette société, pour qui beauté, sensualité, sexy, féminité… rime avec objet de marketing, objet sexuel ou salope, manipulatrice, sorcière et j’en passe, j’ai vite appris disais-je, qu’être femme pouvait être dangereux. Qu’il fallait que je sois belle mais pas trop, sensuelle et désirable mais pas trop, intelligente mais pas trop, avoir du caractère mais pas trop, être moi-même mais pas trop (et là aussi j’en passe). Et bien aujourd’hui j’en ai assez de vivre avec cette peur au ventre et cette frustration de ne pas oser être simplement moi (par peur encore une fois). Alors merde, merde à tous ces souvenirs. Et merci à la peur qui me rappelle à quel point j’ai envie de vivre ! Et pour moi vivre c’est aussi danser dans ce corps de femme, danser ma beauté, danser mes rêves, danser mes peurs, mes maladresses et mes erreurs, danser ma vie !

Marion – Les Émerveilleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *