Homme

« Homme! Être si petit face à l’infini. Tu te sens pourtant si grand, toi, ton intelligence et ta science, et, tel un conquérant, tu te lève, marche et avance.

Homme! Va plus doucement et écoute attentivement… Entends-tu son appel? C’est elle! Tu ne la reconnais pas?

Homme! C’est ta mère, celle que tu nommes la Terre. Emporté dans ta folie, tu l’oublies! Oui, tu oublies l’essence même de ta vie!

Homme! Écoute les conseils des Anciens. Cesse de te croire tout puissant. Tends la main à ton prochain. Ne te perds pas pour de l’argent.

 Homme! Tu vaux mieux que cela. Regarde donc autour de toi, contemple la nature, c’est la beauté à l’état pur. Quant aux richesses les plus belles, c’est en toi qu’elles recèlent.

 Homme! Si tu rêves de paix, dont la base est le respect, cherche l’équilibre entre ton âme et ton corps, entre ton monde intérieur et ton monde extérieur, entre tes rêves et ta réalité. Tel l’équilibre entre la mort et la vie, la terre et le ciel, le temps et l’espace, le jour et la nuit.

 Homme! Puisses-tu ainsi trouver l’harmonie et ressentir la force qui t’anime, te grandi et te maintient, telle la sève qui nourrit l’arbre et l’élève toujours plus haut vers le soleil, tel est mon conseil. »

Ce poème écrit en 2007 m’est revenu en mémoire ce matin alors que je suis grandement appelée par la Terre depuis quelques jours. Le besoin immense d’y plonger mes mains et mes pieds; en un instant je sens tout mon corps se détendre et ma respiration se fait plus ample et plus calme, comme si je reprenais enfin mon souffle après être restée en apnée. Cette sensation je la perçois jusque dans mes cellules, elles aussi ont entendu l’appel vital de se connecter à la terre, à la matière, dans ce qu’elle a de plus sacrée.
Prends soin de toi, toi aussi tu es sacré-e !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.