La méditation m’a sauvé

Le récit assez dingue et inspirant du moine tibétain Phakyab Rinpoché qui, après avoir subi la torture dans son pays occupé, traversé l’Himalaya pieds nus pour fuir, se réfugie enfin à New York où il est hospitalisé d’urgence pour une gangrène sévère au pied. Les médecins préconisent l’amputation, qu’il refuse… Il va méditer pendant 3 ans sur la bienveillance, l’amour inconditionnel et les yogas secrets de l’énergie interne auxquels il a été initié adolescent. L’infection finie par guérir, et sa cheville a même reconstruit une nouvelle articulation (l’autre ayant été détruite par la gangrène), il remarche.
Quand on nous dit que l’amour est plus fort que tout ! 😊 Les preuves sont enfin observées, étudiées et commencent à être acceptées par une partie de la communauté scientifique (voir les neurosciences contemplatives pour plus d’infos).

« Pourquoi cherches-tu la guérison à l’extérieur de toi? Tu as en toi la sagesse qui guérit et une fois guéri tu enseigneras au monde comment guérir. » Le Dalaï-Lama à Phakyab Rinpoché

« La méditation m’a sauvé » Phakyab Rinpoché et Sofia Still-Rever

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.