The War of Art

La procrastination vous connaissez ? Moi y a pas un jour où j’en vois pas au moins le bout de son nez… Et bien c’est pareil pour Steven Pressfield, écrivain, mais lui a fini par trouver des clefs pour contrer cette résistance intérieure qui nous empêche de révéler toute notre créativité et de vivre une vie qui nous ressemble vraiment ! Et même si je ne suis pas toujours d’accord avec sa vision très guerrière et dualiste de voir les choses, je ressors de cette lecture à la fois plus déterminée et plus apaisée, et prête à sérieusement m’y mettre ! Procrastination, gare à tes fesses ! 😁 Parce qu’au fond, comme l’a dit Marianne Williamson: « Notre peur la plus profonde n’est pas de ne pas être à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. »

Vous lisez quoi en ce moment ? Je suis preneuse de nouvelles lectures, j’ai faim d’histoires et d’aventures ! Alors n’hésitez pas à partager vos coups de cœur littéraires en commentaires 😊

Extrait du livre: « Are you born a writer? Were you put on earth to be a painter, a scientist, an apostel of peace? In the end the question can only be answered by action. […] If you were meant to cure cancer or write a symphony or crack cold fusion and don’t do it, you not only hurt yourself, even destroy yourself. You hurt your children. You hurt me. You hurt the planet. You shame the angels who watch over you and you spite the Almighty, who created you and only you with your unique gifts, for the sole purpose of nudging the human race one millimeter farther along its path back to God. Creative work is not selfish act or a bid for attention on the part of the actor. It’s a gift to the world and every being in it. Don’t cheat us of your contribution. Give us what you’ve got. »
The War of Art by Steven Pressfield.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.