Message du Peuple des Lapins

La semaine dernière je me préparais à faire une communication avec un petit chien. Je fais mon petit rituel habituel pour me préparer et j’appelle les guides pour m’aider et me guider, ainsi que les représentants de chaque règnes (minéral, végétal, animal) et particulièrement le Grand Loup représentant du règne animal. Il se présente et se place à ma gauche.

La communication aurait dû commencer à ce moment-là, mais soudain apparait à ma droite un cerf, être majestueux que j’admire particulièrement. Alors que je me tourne vers lui, je perçois un mouvement à mes pieds, et hop, une boule de poils se met à courir. Un lapin ! C’est un lapin qui est là, et je me sens poussée à le suivre. Je ris toute seule, j’ai l’impression d’être Alice poursuivant le Lapin Blanc: « en retard, en retard, en retard ! ». Je ris d’autant plus quand je le vois approcher d’un terrier, se retourner, me regarder, et hop plonger dedans. Il m’est évident que je dois en faire de même… Allez hop j’y entre moi aussi !

Suis-je au Pays des Merveilles ?

Et bien, oui et non. Ce pays des merveilles là, c’est celui des lapins. J’en vois plein, jeunes et adultes, serrés les uns contre les autres pour se tenir chaud. C’est l’hiver, la plupart dorment, mais je perçois parfois quelques mouvements, certains sortent du sommeil, bougent un peu, se grattent, se serrent un peu plus fort contre la fourrure de leurs congénères et se rendorment. Ils sont bercés par le rythme de la Terre, à son écoute, en total harmonie. C’est comme si ce temps de sommeil et de rêves leur permettait d’emmagasiner l’énergie, Elle les nourris intérieurement pendant ce temps d’hibernation. L’énergie de la Terre se concentre en eux et en tout êtres (animaux, minéraux, plantes…). Et au printemps, boum ! cette Puissance de Vie explosera en millier de couleurs, en millier de parfums, de sons, de chants, en bzzz des insectes… De nouvelles vies verront le jour, explosions des sens, explosion de joie! Mais chuuut, pour le moment tout ça est encore à l’état de rêve…

Je perçois chez les lapins une « folie douce », un fort élan de joie. Leurs grandes pattes arrières leur permettent cette connexion à la Terre, de prendre puissamment appui sur le sol et ainsi se propulser et laisser cet élan se manifester. Je perçois comment les sons entrent de façon « spiraleuse » dans leurs grandes oreilles. Les sons du monde physique comme les sons du monde subtil.

Une année sous le signe de la Terre Mère

La présence de la Terre Mère est d’une puissance ! Les lapins sont en connexion forte avec la Nature, le Féminin sacré, l’Abondance et la Fertilité. Je ne peux m’empêcher de remarquer à quel point la Terre Mère, la Nature et le Féminin sacré ne cessent de se manifester depuis le début de cette nouvelle année. Pendant les séances avec mes client.es, les communications animales, à travers mon propre ressenti ou encore à travers les messages de personnes proches ou sur les réseaux sociaux.

La Terre Mère est un être à part entière, dotée d’une grande conscience. Et cette année elle va reprendre ses droits, avec ou sans nous. Il nous reste encore quelques mois pour changer notre attitude envers Elle, quelques mois pour changer nos habitudes, nos modes de vie pollueurs, nos comportements irresponsables et irrespectueux. Quelques mois pour passer d’une conscience individualiste à une conscience du Tout, de la communauté. « Moi contre les autres » doit devenir « moi et les autres ».

Bien sûr, il est clair que nous ne règlerons pas tous les problèmes en quelques mois. Mais ce n’est pas cela qui nous est demandé. Le plus important est notre attitude intérieure, c’est là que nous avons besoin de changer en premier lieu. Car tout se crée à partir de notre niveau de conscience. Des humains ayant une conscience portée sur des choses triviales, la compétition, le gain, le pouvoir etc au détriment du reste, créent des situations désastreuses (on en a la preuve aujourd’hui).

Comment élever nos consciences ?

C’est bien beau les leçons d’moral me direz-vous, mais concrètement comment on fait?

Revenez à vous! Redevenez authentique, cherchez ce qui vous met réellement en joie et faites le, entretenez le, entretenez en vous ce sentiment de joie, de plénitude, de sérénité le plus longtemps possible. Ça ne durera peut-être que quelques secondes au début mais persévérez. Entourez-vous de personnes qui vous font vous sentir bien, lisez, écoutez, regardez uniquement des choses qui vous tirent vers le haut, qui créent en vous l’envie de vivre, de vous réaliser, de vous épanouir. Portez des couleurs qui vous font du bien. Faites du tri. Pensez, dites et faites uniquement des choses qui sont vraiment en accord avec vous-même, avec vos vraies valeurs. Faites du nettoyage dans vos émotions, cessez de vous accrocher à vos drames. Faits vous aider si besoin, il existe tant de thérapies et de thérapeutes aujourd’hui.

Comme le dit Eckhart Tolle dans son livre « Le pouvoir du moment présent », toute la pollution que nous créons à l’extérieur n’est que le reflet de toute notre pollution intérieure (émotionnelle, psychique, mentale…). Vous voulez faire du bien à la planète? Alors faites vous du bien! Commencez par vous, commencez par vous respecter vous-même d’abord. Quelqu’un qui est bien dans ses baskets ne peut que faire du bien autour de lui. Observez, et vous verrez que seules les personnes profondément malheureuses font du mal. N’est-ce pas vrai de vous-même? Observez vos réactions quand vous vous sentez bien et quand vous ne l’êtes pas.

Prenez le temps d’aller vous promener dans la Nature. De passer du temps dehors. De vous impliquer dans une (des) activité(s) qui ont du sens pour vous. Révélez-vous, par petites touches s’il le faut, mais faites les pas nécessaires vers vous-même.

En résumé: créez la joie

Tant d’informations et de techniques sur le développement personnel, sur les astuces écolos, le minimalisme, la sobriété heureuse etc sont à notre portée aujourd’hui. Toutes les solutions sont là !

Inspirez-vous de tout ce qui crée la joie en vous. Et faites votre part de colibri à votre rythme, à votre façon, avec votre créativité et vos élans de joie. Et surtout, revenez au présent.

Je sens la paix envoutante que partagent ces lapins blottis sous terre, endormis. J’ai envie de les rejoindre, j’ai envie moi aussi de me laisser bercer par le chant de la Terre, mon petit corps au chaud tout contre leurs fourrures si douces. Mais je sais qu’ici n’est pas ma place… Alors j’inspire en moi cette douce atmosphère, je m’en imprègne tout entière. Je les remercie de tout mon cœur, puis je ressors de l’autre côté du terrier et reviens à moi.

Marion

Photo by Comfreak – Pixabay (libre de droit)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.